Le temps, la séparation parentale, l’enfant et la justice : entre urgence et prudence

Le Conseil Interdisciplinaire sur la Responsabilité Parentale PArtagée (CIRPA-France) organise ses deuxièmes journées d’étude sur le thème « Le temps, la séparation parentale, l’enfant et la justice : entre urgence et prudence », à Nantes et en visioconférence, les 2 et 3 décembre 2021.

Ces journées seront suivies, en juin 2022, par le volet 2 du même thème « Le temps, la crise familiale aggravée, l’enfant et la justice : entre urgence et prudence ». Ces journées mobilisent des scientifiques (droit, psychologie, sociologie, éducation) ainsi que des professionnel.le.s (juges, avocats, médiation).

Le programme est aujourd’hui disponible. Les inscriptions (gratuites mais obligatoires) sont ouvertes sur le site du programme EnJeu[x] Enfance et Jeunesse notre partenaire pour ces journées.

Jeudi 2 décembre

9h00 :  Introduction des journées par Yves Denéchère, (Coordinateur scientifique du programme pluridisciplinaire EnJeu[x] Enfance et Jeunesse) et par l’équipe du CIRPA

Le temps, l’enfant et les relations parentales : Regards croisés

9h30 : Regards de psychologues (Fabien Bacro, maitre de conférences HDR en psychologie du développement à l’Université de Nantes, et Chantal Clot-Grangeat, docteure en psychologie)

10h00 : Regard d’un historien du droit (Jean-Philippe Agresti, Professeur des Universités, Doyen de la Faculté de droit et de science politique d’Aix-Marseille)

10h45 : Regard d’une Avocate – Médiatrice (Barbara Régent, Avocate au barreau de Paris en droit de la famille)

11h15 : Regard du défenseur des enfants (Eric Delemar, Défenseur des enfants)

11h45 à 12h30 : Discussion

Le temps et les relations parentales post-séparation

14h00 : Le temps à interagir lors des séparations parentales (Michael Lamb, Professeur émérite de psychologie, ancien chef du Département de psychologie sociale et développementale de l’Université de Cambridge (Royaume-Uni) et du département de développement social et émotionnel de l’Institut National de la Santé (NIH) à Washington, USA).

14h30 : Le temps, l’enfant et la séparation parentale, dans la jurisprudence européenne (Adeline Gouttenoire, Professeure de droit privé à l’Université de Bordeaux)

15h00 à 15h30 : Discussion

15h30 : La place du temps parental dans le droit comparé (Guillaume Kessler, Maitre de conférences, HDR, à l’université de Haute-Savoie Mont-Blanc)

16h : Séparation, temporalité des modalités de résidence :  Paroles de magistrats (Bruno Lehnish, administrateur des services du Sénat, conciliateur de justice, et ancien directeur du Défenseur des droits, et Caroline Siffrein-Blanc, maitre de conférences en droit privé, à l’Université d’Aix-Marseille)

16h30 à 17h00 : Discussion

Vendredi 3 décembre

Le temps et la procédure familiale

9h00 :  Introduction : Le temps des procédures et des droits de l’enfant au Conseil de l’Europe (Michel Grangeat, Professeur émérite de sciences de l’éducation, Université Grenoble-Alpes, LaRAC)

9h15 : Regard d’un sociologue : « Les temporalités de la mise en place de la résidence alternée » (Benoit Hachet, Professeur agrégé EHESS, École des Hautes Etudes en Sciences Sociales)

9h45 : « Besoin de temps pour apaiser » 

Parole de magistrat (Stéphanie Hebrard, 1re vice-présidente du Tribunal Judiciaire de Montpellier, juge aux affaires familiales)

Parole de médiateur (à confirmer)

11h00 : Besoin de célérité de la justice (Elodie Thébaud, avocate au Barreau de Marseille et médiatrice)

11h30 : Le temps de l’écoute : La question du temps accordé à la parole de l’enfant (Blandine Mallevaey, Professeur en droit privé et sciences criminelles à l’Université Catholique de Lille, spécialisée en droit civil et pénal de la famille et de l’enfant, Titulaire de la Chaire de recherche Enfance et familles)

12h00 : Discussion et conclusion par le Bureau du CIRPA-France